Samba (paroles de chanson)

Attiré par la samba du Brésil          
Mon cœur s’envole pour ce pays tranquille  
Et les costumes de paillettes qui brillent  
Sur des filles qui défilent en bas résille  
 
Le sable blanc sous la lune du Brésil  
Chantant les notes de cette musique  
Rend tous les cœurs volages et fébriles 
Pour la dame belle ronde juvénile 
 
Dans les ruelles des favelas
De la joie, de la musique
Pour les gens d’ici et pour moi
Et moi qui n’en peux plus, n’en peux plus
De tous ces airs de noctambules
 
Dans les rues de Rio de Janeiro  
Le carioca fait monter le tempo  
Et je m’envole pour le Mato Grosso  
Laissant derrière moi tous ces airs afros  
 
Et comme le dernier conquistador 
Dans le Maracaña en matador 10
Qui laisse filer les ultimes aurores 
Je retourne dans la foule bariolée encore 
 
Dans les ruelles des favelas
De la joie, de la musique
Pour les gens d’ici et pour moi
Et moi qui n’en peux plus, n’en peux plus
De tous ces airs de noctambules
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *